• Un retour en image sur la première convention Bourgogne Franche-Comté !
  • Alain Joyandet reçu à la permanence UMP de Nevers avec Jacques Baudhuin
  • Première convention Bourgogne Franche-Comté le 13 décembre à Dijon !

Il y a des moments particuliers dans la vie d’un responsable politique.

Participer à la construction d’une nouvelle région en est un. Surtout, il faut bien l’avouer, quand il s’agit de sa propre région.

Je dirais même que c’est un moment historique.

 

BFC. Trois lettres qui réunissent deux régions magnifiques, la Bourgogne et la Franche-Comté ; deux régions chacune avec leur histoire, leur ADN, leurs symboles, leurs drapeaux, leurs services publics, leurs entreprises, leurs réseaux de transports, leurs équipes de foot, leurs atouts, leurs faiblesses aussi…

Deux régions qui n’en font donc plus qu’une… Enfin, sur le papier.

 

Un moment historique parce que nous allons devoir, dans les mois qui viennent, donner vie à ce qui n’existe donc pour le moment que dans les articles du projet de loi sur la réforme territoriale voté par le Parlement. Projet de loi socialiste que j’ai voté, et qui crée la région Bourgogne Franche-Comté… si nous pouvons l’appeler ainsi puisque même de nom, elle n’a pas encore. Officiellement.

 

Formidable défi, formidable challenge, formidable projet. Réunir ces deux régions pour n’en faire qu’une, plus forte, plus audacieuse, plus dynamique encore. Mais si la promesse est belle, la mise en œuvre n’en sera pas plus simple. Car pour passer du papier à la réalité, il va falloir construire une nouvelle organisation, mettre en place des réformes de structures, aligner les fiscalités locales, s’accorder sur une répartition des rôles, accepter, parfois, de laisser à « l’autre »… pas simple, mais captivant.

 

Parce que ce défi m’enthousiasme, me passionne, et symbolise tellement tout ce qui a toujours guidé mon action politique, j’ai décidé de porter un projet pour cette nouvelle région. Pas seul, mais avec toute une équipe autour de moi qui a la même envie, la même ambition, élus locaux, parlementaires, personnalités de la société civile, habitants de Bourgogne et de Franche-Comté…

J’ai décidé de porter un projet, ou plutôt votre projet, car je n’ai qu’une seule ambition : être un fédérateur d’idées, un catalyseur d’énergies, de tous ceux qui voudront se lancer avec moi dans cette formidable aventure.

 

Je n’ai donc qu’une invitation : et si on la construisait ensemble, notre nouvelle région ?

« On est toujours plus fort à plusieurs que tout seul… »

« Deux avis valent mieux qu’un »

« Aujourd’hui, les citoyens ne veulent plus de décisions qui tombent d’en haut et qui s’appliquent en bas… »

« Y-a-t-il vraiment des gens à Paris pour penser que l’on n’est pas capable, en province, de savoir ce qui est bon pour nos territoires ? »

« Les hommes politiques sont coupés des réalités, ils n’entendent plus la base. »

 

C’est parce que nous partageons l’ensemble de ces affirmations que nous avons décidé de créer BFC8, le laboratoire d’idées qui nous servira à construire le projet, notre projet, mais surtout votre projet pour donner à la Bourgogne Franche-Comté toute la place et l’avenir qu’elle mérite.

Nous attendons vos réflexions, vos contributions, vos opinions, vos propositions, vos avis aussi sur les 8 thématiques que nous avons choisies, et qui correspondent aux grands enjeux de notre région. Nous aurons bien sûr l’occasion d’en débattre au cours des 8 conventions thématiques qui seront organisées dans nos 8 départements, entre février 2015 et septembre 2015.

 

Une fois cette grande consultation terminée, nous rassemblerons l’ensemble de vos contributions, et nos idées, pour bâtir votre projet pour la région Bourgogne Franche-Comté, parce que notre ambition, plus qu’aucune autre, c’est que nous la construisions ensemble, cette nouvelle région.

Alors, à vos plumes… ou plutôt à vos claviers !